Créer des milieux de vie positifs et bienveillants pour les jeunes LGBTQ+

De plus en plus de chercheurs étudient la notion de saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles, un concept émergent qui doit être intégré au spectre des saines habitudes de vie telles que l’activité physique et la saine alimentation. Selon Robert Waldinger, psychiatre à l’Université Harvard et quatrième auteur d’une étude longitudinale réalisée sur 75 ans, c’est la qualité de nos relations sociales qui nous rendrait heureux et nous garderait en santé.

Stress et résilience associés aux sorties de placard et aux affirmations de genre chez les jeunes LGBTQ+

Le stress associé à la stigmatisation force parfois les jeunes de la diversité sexuelle et de genre à élaborer des stratégies d'adaptation rendant plus efficace leur gestion de ce stress au quotidien, puis à court, moyen et long terme. Dans ce webinaire, les conférenciers démontrent le rôle positif que jouent l’acceptation de soi et la communication sur la santé et le bien-être des jeunes LGBTQ+ (lesbiennes, gais, bisexuels, trans, en questionnement, etc.). Ils soulignent aussi l’importance d’aborder ce sujet dans les débats politiques en cours.

À propos de la stigmatisation, de ses effets et des moyens à privilégier pour la contrer

Qu'est-ce que la stigmatisation ? Quels effets a-t-elle sur les jeunes de la diversité sexuelle et de genre ? Comment y remédier ? Dans la première partie de cette présentation, la conférencière aborde ce que ça signifie sur le plan théorique et concrètement être une identité stigmatisée, puis comment les adolescents et les jeunes adultes LGBTQ+ composent avec cette stigmatisation et ses conséquences (discrimination, intimidation, etc.).

Intervenir avec éthique auprès des jeunes de la diversité sexuelle et de genre

L’intervention auprès des jeunes de la diversité sexuelle et de genre nécessite des savoirs, savoir-être et savoir-faire faisant appel à des standards éthiques qu’il importe de connaître. Ces balises font notamment appel au respect et à la promotion des droits et libertés reconnus au Québec, mais aussi au soutien de la résilience et de la capacité d’agir des jeunes, de leurs milieux de vie et de leurs communautés.

Le vécu de jeunes LGBTQ2+ au Québec : bilan des enquêtes sous le prisme de l’intersectionnalité

Le passage à l’âge adulte se réalise à travers des tâches développementales exigeantes. À ces tâches s’ajoute, pour les jeunes LGBTQ+, l’obligation de composer avec des normes et parfois même des violences qui, dans le contexte d’une égalité sociale à atteindre, stigmatisent leur orientation sexuelle, leur expression et leur identité de genre. À partir de données d’enquêtes récentes disponibles au Québec, cette présentation dresse un état des lieux des défis uniques que rencontrent aujourd’hui les jeunes LGBTQ+ et de leurs effets cumulatifs.

Harcèlement subi par les jeunes de la diversité sexuelle et de genre en milieu scolaire à travers le monde : état des lieux et principaux enjeux

En 2011, l’UNESCO a organisé la toute première consultation internationale du système des Nations Unies sur le harcèlement homophobe dans les établissements éducatifs. Depuis, l’UNESCO a produit plusieurs rapports qui synthétisent des données mondiales sur la nature, la prévalence et l’impact des violences fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité ou l’expression de genre en milieu scolaire. L’UNESCO a aussi étudié et documenté les réponses efficaces des systèmes éducatifs à ce type de violences.

Relations amoureuses: contextes de risque et de résilience pour les jeunes des minorités sexuelles et de genre pendant la transition vers l'âge adulte

Les jeunes appartenant à une minorité sexuelle et ceux appartenant à une minorité de genre sont plus à risque de présenter des difficultés psychosociales au moment de la transition vers l’âge adulte, comparativement à leurs pairs hétérosexuels et cisgenres. La recherche s’intéresse de plus en plus au rôle des relations amoureuses comme contexte à la fois de résilience et de risque pour ces personnes issues de minorités. En effet, les relations amoureuses constituent une source importante de soutien pour les jeunes des minorités sexuelles et de genre.